CONGRÈS BORDEAUX 2013

«Industrie et Recherche. Comment les ingénieurs développent l’économie»

Du 4 au 6 octobre 2013, les ingénieurs Arts et Métiers ont tenu leur 34ème congrès national à Bordeaux et fêté les 50 ans du Centre aquitain.

Sur ce thème porteur étaient organisées trois tables rondes et cinq interventions. Environ 600 personnes ont apprécié les témoignages d’un plateau d’intervenants de choix. Les grandes lignes à retenir de cette journée de travail ?

Le rôle primordial de l’ingénieur en tant que vecteur de compétitivité et les nombreux défis à relever en termes technologiques et humains dans les prochaines décennies.

L’un des moments phares fût le retour sur les bancs de l’amphi comme en 1963. Les organisateurs avaient invité les enseignants de la première heure, qui ont tous répondu présent. Émus, le verbe sérieux ou ironique, ils ont remémoré à leurs chères têtes grises des cours de thermodynamique, d’électricité, de fonderie… Au premier rang, les professeurs actuels n’en ont pas perdu une miette.

congres-bordeaux-2013-2
congres-bordeaux-4
congres-bordeaux-2013-1

De nombreuses personnalités et gadzarts étaient présents lors de ce congrès parmi lesquels :

  • Jacques Cliton (Cl. 35), célèbre professeur de mécanique, invité surprise de la fin de journée qui a connu deux générations de gadzarts.
  • Jean-Paul Hertemann, président de Safran, qui a retracé l’histoire de l’entreprise et des gadzarts les plus inventifs qui ont contribué à la réussite du groupe aéronautique et de défense.
  • Alain Rousset, président du conseil régional d’Aquitaine, qui a rendu un vibrant hommage à la communauté et souligné l’importance de l’École à Bordeaux
  • Laurent Carraro, directeur général d’Arts et Métiers ParisTech et Philippe Viot, directeur du centre de Bordeaux-Talence qui représentaient l’École lors de ce 34ème congrès.
  • Haïkel Balti (Bo. 211), lauréat du Prix Jean Peyroux avec ses camarades Emmanuel Allely, Jean-Patrick Boussange, Ilias Hicham, Fabien Sansas et Christophe Viel, tous de la Bo. 211 pour leur panneau à LED de grande dimension permettant l’affichage de messages et d’animations et réactif à la musique.
  • Patxi Aimarah (Bo. 211), lauréat du Prix Mayoux-Dauriac qui salue la qualité d’expression d’un élève à l’écrit et à l’oral.

Une organisation parfaite pour ce 34ème congrès avec un Monôme géant de 1049 hommes et femmes organisé pour l’occasion. Une prouesse qu’il faudrait faire valider par Guinness World Records !

congres-bordeaux-3
Recevez notre lettre d’information :